Notre offre Programmes Antilles

Résidence l'Escale, martinique, fort de france, défiscalisation, imm'horzion finances

Ville : Fort-de-France
Région : Martinique
Type de Produit :
63 appartements en T2 et T3
Gain Fiscal jusqu’a : 11.500€ par année (IR)
Sans limite de plafond (IS)
Défiscalisation : 2019
Prix à partir de : 160.000€

+ d'informations

Les Programmes Immobiliers aux Antilles

L’ensemble des produits que nous proposons sont des bien d’exceptions, classés monuments historiques et rénovés dans les règles de l’art. Au delà d’un investissement réussi vous ferez renaitre un morceau de notre histoire.

Tous les logements rentrent un cadre de défiscalisation:

N’hésitez pas à nous contacter pour d’avantage d’informations sur un programme ou pour bénéficier d’une étude personnalisée gratuite.

Demande de simulation

Information sur Saint Martin :

A 250 km au nord de la Guadeloupe, Saint Martin est une destination d’exception.

On y vient souvent pour la beauté incomparable de ses plages (37 plages entre Océan Pacifique et Mer des Caraïbes, on y profite de son statut de port franc pour faire ses courses détaxées, et on y découvre à la nuit tombée, une ambiance branchée et remuante qui valent à Saint Martin la réputation de Saint-Tropez des Caraïbes.

Saint-Martin, est une collectivité territoriale d’outre-mer (COM) depuis le 15 juillet 2007. La partie sud de l’île forme depuis le 10 octobre 2010 un Etat du royaume des Pays-Bas. Elle fut découverte par Christophe Colomb le 11 novembre 1493, jour de la Saint Martin.

En 1648, lors d’une course à pied historique, l’île fut partagée en une partie hollandaise et une partie française (3/5ème du territoire), partage marqué par une frontière plutôt symbolique.

Depuis, la coexistence pacifique des deux territoires a permis de faire de cette île de 93km2 l’actuel paradis touristique et de shopping, unique dans les Caraïbes.

La géographie :

Saint-Martin constitue la charnière entre les grandes et les petites Antilles.

Baignée à la fois dans les eaux de la mer Caraïbes et celle de l’océan Atlantique, elle possède une superficie de 86 km2 (53km2 pour la partie française). Son point culminant se nomme « Pic Paradis », il culmine à 424 m, dominant plaines et plateaux.

L’économie :

  • L’activité économique s’articule autour des secteurs des services marchands non nanciers, du commerce et du B.T.P.
  • Saint-Martin possède une infrastructure hôtelière qui lui permet aujourd’hui d’être l’une des destinations les plus appréciées de la Caraïbe. L’île reçoit plus de 2 millions de touristes par an, notamment grâce à son aéroport international, Juliana.

La démographie :

La population de la partie française a connu une très forte croissance à la faveur du développement du tourisme consécutif à la loi de défiscalisation DOM-TOM de 1985. Elle est devenue très cosmopolite.

La partie française ne comptait que 8 000 habitants environ en 1982, puis plus de 28 000 en 1990. Selon un recensement complémentaire de 2002, il y avait 31 397 résidents, puis 35 742 au recensement de 2012. En 2015, La population légale s’élève à 36 522 habitants.

Le climat :

Saint-Martin est de nature volcanique et montagneuse.

Les côtes sont tantôt déchiquetées et bordées de corail, tantôt constituées de très belles plages de sable blanc ponctuées de résiniers de bord de mer, de palmiers et de cocotiers.

Des marais salants viennent parfaire ce décor paradisiaque.

L’île de Saint-Martin bénéficie d’un climat idéal toute l’année…

Comme dans l’ensemble des Antilles, le climat est tropical, dont la température annuelle moyenne est de 27°, avec des pointes à 32° pour les températures maximales et rarement moins de 20° pour les minimales.

Informations sur la Martinique

La Martinique, terre de culture et de traditions

Initialement peuplée par les indiens Arawaks, chassés par les indiens Caraïbes qui eux-mêmes devront céder la place aux premiers Européens, la Martinique fut le théâtre tristement privilégié de l’esclavagisme. De l’abolition en 1848, au statut de Collectivité Territoriale de la République Française acquis en 2015, l’histoire sera allée très vite en laissant derrière elle le riche témoignage des populations qui s’y seront succédé.

La Martinique fait partie des « Iles Sous-le-Vent »

Dans l’arc des Petites Antilles. Baignée par la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique, l’île abrite une grande diversité de paysages sous un climat privilégié. On peut découper l’île en trois régions : le Nord, montagneux (Pitons du Carbet et Montagne Pelée, point culminant de l’île à 1397m); le Centre, avec la plaine du Lamentin et les deux grandes villes de Fort-de-France (chef-lieu) et du Lamentin, où se situe l’aéroport, et qui concentrent plus d’un tiers de la population ; et enfin le Sud qui, avec ses baies et ses anses, compte les stations balnéaires les plus fréquentées de l’île. La densité de la Martinique (356 habs au km2) est environ trois fois plus importante que la moyenne nationale (112 habs au km2). Nichée dans son écrin de verdure, l’île de la Martinique recèle de véritables trésors ! Un environnement naturel exceptionnel, fait d’eau, de montagnes, de jardins et de forêts est immédiatement accessible en toute liberté. La diversité de ses paysages lui confère, au sein de la Caraïbe, une personnalité propre.

Le rhum, une institution…

Sa renomée n’est plus à faire car c’est la boisson la plus caractéristique de l’île. La Martinique en produit chaque année plus de 85 000 hectolitres, dont 85% de rhum «agricole» qui bénéficie depuis 1996 d’une Appelation d’Origine Contrôlée.
Consommé pur, sous forme de Ti-punch ou de Planteur, la modération est tout de même fortement recommandée !

La localisation :

Un département Français d’Amérique

Avec des vols directs pour Miami ou Montréal au départ de l’aéroport Aimé Césaire, et pour New-York, Chicago, le Brésil ou le Mexique via la Guadeloupe, les Antilles Françaises sont vraiment nos «départements d’Amérique». C’est aussi cette proximité géographique, associée aux facilités d’accès depuis nombre de capitales européennes, qui font de la Martinique un pôle économique incontournable.

L’économie :

Une économie moderne

Deuxième île la plus riche des Petites Antilles, la Martinique possède le 4ème port de conteneurs et le 11ème aéroport de France. Fort de France occupe la 11ème place dans le classement des communes comptant le plus de foyers assujettis à l’ISF (classement paru dans le Nouvel Observateur 2014). L’économie Martiniquaise a toutes les caractéristiques d’une économie moderne. Si elle a longtemps été liée à l’agriculture (banane, canne à sucre…), le secteur, bien qu’employant encore beaucoup de main d’œuvre, ne représente qu’une part faible dans le PIB (4%). Le secteur des services, qui représente un taux record de 82,2% du PIB et emploie plus de 80% de la main d’œuvre, prédomine. En particulier dans la zone de Fort-de-France – Le Lamentin. Au sein de ce secteur, le tourisme occupe une place non négligeable. Sans oublier la fonction publique qui emploie 9,4% de la population. Une catégorie sociale au fort pouvoir d’achat…

Fort-de-France : La capitale

Capitale administrative

Préfecture et capitale administrative de l’île, tous les services de l’État et de la collectivité locale y sont rassemblés. On y trouve ainsi l’Hôtel du Département, l’Hôtel de la Région et le siège de la Communauté d’Agglomération du Centre de la Martinique.

C’est aussi au sein de cette ville de près de 100 000 habitants que l’on trouve la préfecture, le Centre Hospitalier Universitaire, le Palais de Justice, le tribunal de grande instance ou bien encore l’État-major des forces armées aux Antilles-Guyane. Les principaux équipements sportifs et culturels y ont également été édifiés et c’est sur la commune limitrophe du Lamentin que se trouve l’aéroport international Aimé Césaire.

Capitale économique et commerciale

La grande majorité des emplois de l’île sont concentrés sur l’agglomération du centre de la Martinique. Le centre d’affaires et sa tour « Lumina », établis sur la Pointe Simon de Fort-de-France, symbolisent parfaitement ce dynamisme économique. Le port de commerce (notre 4ème port national) accueille porte-conteneurs et autres navires marchands, mais aussi les paquebots de croisières. Le réseau de transports en commun, modernisé tout récemment avec deux lignes de tramway, facilite encore les échanges et encourage un peu plus ce développement économique.

Les sièges antillais de sociétés telles qu’EDF, Orange, de l’ensemble des groupes bancaires ou des grandes marques d’hypermarché ne font qu’affirmer la réputation de la ville en tant que poumon économique de l’île de la Martinique.

Points clés de Fort de France :

  • POPULATION : 87.174 habitants en 2013
  • SUPERFICIE : 44,2 kilomètres carrés
  • DENSITÉ : 1.904 Habitants par kilomètres carrés en 2013
  • DES OUTILS DE MOBILITÉ À PORTÉE DE MAIN : TRAMWAY, BUS
  • UNE QUALITÉ DE VIE PRÉSERVÉE
  • AEROPORT INTERNATIONAL AÎMÉ CÉSAIRE
  • PROXIMITÉ DU CENTRE HISTORIQUE DE FORT-DE-FRANCE
  • CENTRE COMMERCIAL GALLERIA